Le Troupeau

Si le berger australien existe aujourd’hui, c’est grâce à des bergers et des ranchers qui ont voulu façonner un chien polyvalent au travail pour les aider au quotidien sur leurs exploitations.

Aujourd’hui très peu de chiens remplissent encore cette fonction quotidienne. Cependant il est possible de valoriser les qualités de conduite de nos bergers australiens à travers des épreuves sportives.

Les concours troupeau permettent d’exploiter et démontrer l’instinct et le dressage des chiens à travers des épreuves inspirées des taches quotidiennes des chiens d’exploitations. 

Il existe plusieurs circuits en France, nous allons vous les présenter.

Si vous avez des questions, vous pouvez contacter Marion Bouquet, présidente de la commission Utilisation : marion.bouquet@cfba.fr

Le CFBA organise tous les ans un coucours Troupeau et un test d’aptitudes naturelles lors de sa Nationale d’Utilisation et sa Nationale d’Elevage.

Consultez la date dans notre Calendrier

Tout commence par un test d’aptitudes naturelles

Si vous avez un berger australien et que vous souhaitez vérifier qu’il a l’instinct nécessaire pour faire du troupeau, la base est de passer le NHAT.

Anciennement nommé CANT (Certificat d’Aptitudes Naturelles au Troupeau), le NHAT (Natural Herding Aptitude Test) est un examen composé d’une partie obéissance et d’une partie troupeau. Le juge est la pour mettre le chien en situation et voir s’il a l’envie naturelle de suivre et controler les bêtes.

  • Il met en évidence les qualités physiques et caractérielles que nous recherchons, ainsi que les aptitudes « bergères » et les défauts que nous considérons rédhibitoires. Il permet de sélectionner des animaux aux aptitudes naturelles certaines, afin de les utiliser comme reproducteurs.
  • Si un chien n’est pas retenu, cela ne veut pas forcement dire qu’il ne sera pas utilisable au travail sur troupeau, mais juste que le jour de l’examen son comportement n’a pas permis de mettre en évidence les qualités naturelles recherchées.
  • Pour passer le NHAT, le chien doit être inscrit à un livre des origines et avoir 6 mois révolus.

Une fois le NHAT en poche, deux circuits sont possibles, un national et l’autre international

Circuit National

CACCBT – IR – Continental

Dans ce circuit, le chien doit d’abord passer le Certificat d’Aptitude à la Conduite de Chien de Berger sur Troupeaux Ovins (C.A.C.C.B.T.) avant de pouvoir accéder aux concours Inter-Races (IR) ou Continentaux.

Il s’agit d’évaluer les qualités bergères innées et acquises d’un chien et les compétences en matière de technique de conduite de troupeau de son propriétaire ou de son conducteur. L’examinateur appréciera la capacité d’un binôme à effectuer les opérations classiques de conduite d’un troupeau de moutons et de la possibilité de se présenter à un concours.

Sera écarté, tout chien mordeur ou craintif, ou n’ayant aucun ascendant sur les brebis mais également tout chien joueur, hyper actif, obtempérant tardivement aux ordres.

On attend du chien présenté :

– Connaissance des ordres de base : *direction (gauche-droite) *rappel *stop (arrêt immédiat sur ordre) *travail en opposition (12h-6h)

– Aptitudes aux pratiques courantes : *savoir contourner puis amener *conduire suivant un tracé indiqué par l’examinateur *effectuer une protection *doubler un lot d’animaux pour les arrêter

On attend du conducteur :

Un grand respect des animaux qui passe par une connaissance de leurs spécificités zoologiques et comportementales. Le conducteur maîtrise son chien en toutes circonstances et adapte ses exigences en fonction du niveau de dressage acquis et de l’état de fatigue de son chien. Il est attentif à l’état des brebis, il est capable de repérer un animal blessé, de l’attraper, de l’asseoir, de l’isoler. Il sait prendre sa part dans le travail demandé et agit en cohésion avec son chien. Il est en mesure de gérer les situations de conduite classique : cheminement sur une route, passage rétréci, rassemblement et stabilisation d’un lot, affouragement ou distribution d’aliment, sortie et entrée de bâtiment.

Les Concours Inter Races :

Ces concours sont ouverts à tous les chiens de bergers, y compris les borders.

Les concours de chiens de berger au travail sur troupeaux ont pour but de mettre en valeur les diverses qualités du chien : l’obéissance, l’activité, la douceur, l’initiative, l’aptitude bergère; d’en promouvoir la sélection, l’utilisation, et d’apprendre aux utilisateurs la manière de bien dresser et de bien utiliser leurs chiens car il n’y a pas de bons troupeaux sans bons chiens.

Les concours Inter-races sont découpés en 3 niveaux

Les épreuves de niveau I :

 S’adressent aux conducteurs et aux chiens débutants qui doivent, sur un parcours simple, faire preuve d’un minimum de connaissance et de formation à l’utilisation du chien dans la conduite d’un troupeau.

 Les épreuves de niveau II, Brevet de Travail sur Troupeaux :

 S’adressent aux chiens de race pure, inscrits à un des Livres des Origines, le L.O.F. pour la France, reconnu par la F.C.I., ayant déjà une bonne expérience de la conduite d’un troupeau.

Le Brevet de Travail sur Troupeaux est commun au deux disciplines (ovines & bovines) est décerné après avoir obtenu, deux Excellents sous deux Juges différents.

Ces deux  Excellents en Niveau II peuvent être ovins OU bovins (2 ovins, 2 bovins, OU 1 ovin+1 bovin) 

Le Brevet n’est homologué qu’après enregistrement sur le Carnet de travail des deux propositions faites suivant les règles ci-dessus et il est obligatoire pour tout engagement en niveau III.

Les épreuves de niveau III :

 Accessibles uniquement aux chiens ayant préalablement obtenu l’homologation de leurs Brevets, s’adressent aux conducteurs ayant une parfaite connaissance des animaux et la maîtrise de leur conduite à l’aide de chiens.

Les concours continentaux :

Les concours continentaux sont réservés à toutes les races bergères à l’exception du Border Collie

La philosophie des concours continentaux est de revenir aux fondamentaux et remettre l’accent sur la notion de pastoralisme, par exemple pour:

  1. Le conducteur: il se doit d’être respectueux vis à vis des brebis, de son chien et des autres concurrents, réaliser son parcours sans crier, courir…sans brutalité, en bref, il se doit d’être un bon berger, calme et charismatique. En acceptant de participer aux épreuves, il doit en accepter les jugements et respecter la charte de bonne conduite éditée par la SCC.
  2. Les parcours: ils doivent être représentatifs d’un vrai travail de berger, avec des obstacles réalisables pour le conducteur et le chien. L’évaluation portera aussi sur le travail du chien et le savoir faire du conducteur.

Pour autant, on parle bien de concours et il s’agit de montrer les qualités spécifiques de chaque race de chien avec un titre à la clé: « la Coupe de France continentale ». Cette coupe de France du travail pastoral se place sous le signe du partage de compétences entre conducteurs et de la convivialité sur le terrain. On peut participer avec fair-play et prendre du plaisir à voir évoluer et réussir d’autres chiens que les nôtres et ainsi apprendre encore d’avantage.

Circuit FCI

HWT – IHT

Le circuit FCI différencie la façon de travailler des border collies par rapport aux autres races. De ce fait, le berger australien participe avec les autres races aux épreuves dites « Traditional Style ».

Avant d’accéder aux concours, il faut d’abord passer le Herding Working Test (HWT).

Dans le HWT TS, les chiens doivent prouver qu’ils ont les bases nécessaires pour être employés à la ferme ou avec le troupeau. La tâche du chien est de conduire le troupeau dans ou hors de l’enclos. Ils doivent contrôler le mouvement du troupeau avec des mouvements simples et ramener les moutons au troupeau.

Pour le présenter, le chien doit avoir minimum 12 mois et avoir le NHAT.

Les exercices concernant la mise/garde sous contrôle du troupeau :

  • Bergerie : le chien sort les moutons de l’enclos de manière calme et sans stress
  • Stop : Le troupeau doit s’arrêter sur le chemin du pâturage, par exemple, pour traverser une route où les voitures circulent.
  • Pâturage : laisser les moutons paître dans une zone convenue.
  • Retour : ramener les moutons à l’enclos ou à leur lieu de repos. 

Déplacer : sur la route vers et depuis les zones de pâturage, le chien doit prouver qu’il contrôle le troupeau. Cela signifie qu’il met le troupeau en mouvement et change de direction d’une manière calme et lisse afin que les moutons ne soient pas stressés.

Comportement : le juge évalue l’activité fonctionnelle, la douceur du chien et la coopération avec le conducteur pendant toute la durée de la course. 

L’obtention avec succès du HWT TS (minimum 60 / 100 points) permet de participer en classe travail aux expositions organisées par les membres de la FCI.

Les concours FCI : International Herding Test

Dans le IHT TS, il y a 3 classes d’évolution, sachant que la troisième est pour les équipes les plus expérimentées.

Pour concourir, le chien doit avoir au moins 12 mois et avoir son HWT.

Après avoir obtenu au moins 70% du total des points du parcours, le chien peut passer dans la classe supérieure. Au bout de 3 pointages d’au moins 70%, le chien doit passer dans la classe supérieure.

Classe 1 : durée 25 min, pointage 70% = 52.5 / 70 points.
Classe 2 : durée 30 min, pointage 70% = 70 / 100 points.
Classe 3 : durée 35 min, pointage 70% = 105 / 150 points.

Les parcours comportent :

  •  travail en parc ou en bergerie
  • passages difficiles
  • conduite et manoeuvres
  • stop
  • intelligence d’exécution